Pauline, Future Miss France 2009 !!!

VOTEZ MISS ILE DE FRANCE !!! VOTEZ PAULINE RIGHINI !!!

 

Soutenez Pauline !!! Soutenez Miss Ile-de-France !!!

2691010owvvj.jpg

 

 photo Comité Miss France

 

 

N’oubliez pas que la compétition a déjà commencé !! Un jury va ainsi faire une première pré-sélection de douze candidates retenues parmi les 36 candidates en compétition. Outre les critères habituels, le jury va tenir compte de la popularité des miss sur internet. Il faut donc soutenir Pauline en se connectant à sa page sur le site de TF1, pour voter 5 étoiles bien sûr et lui laisser un commentaire.

Pauline compte sur nous, alors de la décevons pas ! Mobilisons nous pour Miss Ile-de-France !!!!!

 

 

emoticoneLe Comité de Soutien de Super Pauline emoticone

Dans : Articles
Par votezpauline
Le 30 novembre, 2008
A 19:47
Commentaires : 0
 
 

Au coeur de la création du show Miss France – Ouest France – 30/11/08

Marc Roger
Sylvie Tellier, directrice générale de la société Miss France. Photo : Marc Roger

On se croirait à la Star Académy, la distinction en sus. Nous sommes au Puy du Fou, le parc à spectacles vendéen…

Imaginez : un grand chapiteau blanc, une chaleur tropicale et 36 Miss qui se déhanchent. Nous sommes au cœur de la création du grand show Miss France. Il sera retransmis en direct sur TF1, samedi 6 décembre, depuis le théâtre à l’italienne du Puy du Fou.
Les 36 Miss, représentant autant de territoires français, ont du pain sur la planche. Elles doivent apprendre et maîtriser neuf tableaux chorégraphiés en deux semaines. Pas simple. Épineux même, pour qui n’a jamais suivi un cours de danse de sa vie. Mais faut se jeter à l’eau. Coûte que coûte. Essuyer les remarques coup-de-poing de la chorégraphe. « C’est pour leur bien, rassure Laura Tréves, la chorégraphe. Pour qu’elles comprennent qu’elles doivent aller au bout d’elles-mêmes pour vivre leur rêve: devenir Miss France. »

Dans : Actualités - Médias
Par votezpauline
Le
A 18:32
Commentaires : 0
 
 

Interview de Mme de Fontenay – La Voix du Nord

La Voix du Nord – Edition du dimanche 30 novembre 2008


MA JOURNÉE AVEC…
Geneviève de Fontenay, la dame des miss à la maison

 > À une semaine de l’élection de miss France 2009, rencontre avec Geneviève de Fontenay, chez elle, à Saint-Cloud, autour d’un verre de cidre.
PAR CLAIRE LEFEBVRE
Endireplus@lavoixdunord.fr PHOTOS MAX ROSEREAU
« Présidence du comité miss France », c’est écrit sur la sonnette. « Entrez, entrez ! », dit-elle, tandis qu’on s’essuie les pieds sur le paillasson. Surprise : Geneviève de Fontenay ne porte pas de chapeau…
Alors, alors ? Eh bien c’est un chignon, placé aux trois-quarts haut sur sa tête – un chignon… à chapeau –, que nous suivons jusqu’au salon. Mm e de Fontenay s’asseoit dans sa bergère, croise les jambes et bat la mesure sur Radio classique avec ses escarpins. « Vous ne pensiez tout de même pas me voir en pantoufles et robe de chambre ! » Geneviève est donc prête, dans sa robe noire et blanche, à se mettre à nu.
« Je peux quand même vous montrer mes pantoufles : des vraies charentaises, faites exprès pour moi ! » Avec des carreaux noirs et blancs, comme toute sa garde-robe. Sauf la robe de chambre : « Elle est bleue ! » Mais tout de même assortie au salon, bleu et crème.
Bleu, des rideaux aux fleurs séchées sur le guéridon. Crème, de la moquette épaisse au sofa moëlleux, et jusqu’au chien, Vanille, un westhy.
Geneviève vit à Saint-Cloud, dans la petite couronne parisienne, depuis 1952. Dans cet appartement, c’est plus récent : « La maison était trop grande. Ici, je peux tout faire moi-même, même les carreaux. Je ne salis pas beaucoup. » Au milieu de tous ses livres : des photos de famille. De ses neuf frères et soeurs à ses deux petites-filles, qui l’appellent « mamie », mais qu’elle ne voit « pas assez souvent ». Et une seule miss : Sylvie Tellier, devenue son bras droit.
Mais Geneviève nous emmène dans un appartement de l’autre côté du palier : « Ma caverne d’Ali Baba ! » Quarante voleuses de jupons ne suffiraient pas. Partout, des fanfreluches, des malles bourrées de maillots de bain, d’escarpins. Des posters et des caricatures qui la font beaucoup rire.
Et le fameux fer à repasser qu’elle a eu « aux Métaleurop de Noyelles-Godault », et l’ordinateur d’où elle répond à ses admirateurs. Et un grand tableau dédicacé par les miss pour son aniversaire : « Elles sont gentilles, presque toutes. » Une caresse à Vanille, puis : « J’ai connu une année de turbulences, mais je ne suis pas la seule : à l’Élysée aussi ! » Celle qui ne compte plus ses quinquennats à la tête des miss France ressasse la « trahison » de Valérie Bègue, élue l’an dernier à Dunkerque. Ses photos olé-olé ont entaché « le glamour et l’élégance de miss France ».
Elle a passé l’année à imposer « sa » miss, Laura Tanguy. La deuxième dauphine de Valérie Bègue est rentrée bredouille de miss Monde. « De toute façon, « l’autre », personne ne l’a réclamée ! » Et bing !
Pas étonnant que Geneviève ne s’endorme « jamais avant 1 h » et se réveille « avec les infos de 6 h ». Pour se détendre, elle feuillette Marianne et Le Canard Enchaîné.

OAS_AD(‘Position1′);Interview de Mme de Fontenay - La Voix du Nord dans Actualités - Médias empty

Tarte aux quetsches et bière sans alcool « Vous prendrez bien un verre de cidre », propose la maîtresse de maison. Elle trotte jusqu’à la cuisine, où trône la machine à espresso. La bouteille est au frais. « Cadeau de mes amis du casino d’Enghien-les-Bains ! » : c’est là que Geneviève a bouclé la trentaine d’élections régionales. Chaque week-end, avant la finale, elle parcourt des centaines de kilomètres, son chapeau vissé sur la tête. « Sur l’autoroute, les gens me doublent et se rendent compte que c’est moi, alors ils ralentissent. Je suis obligée de les doubler à mon tour… » Résultat : plus que trois points sur le permis.
Endemol, producteur de miss France depuis 2002, lui a imposé un chauffeur. Sauf que son monospace est « trop grand : il ne rentre pas dans le garage ». Mais Geneviève a une voiture plus petite « pour aller faire les courses », chez « (ses) Arabes » ou au Franprix, où elle a réclamé du chauffage pour les caissières.
De ses origines lorraine, par son père, et nordiste, par sa mère, Geneviève tient son goût pour la quiche lorraine, la tarte aux quetsches et elle ne dit pas non à « une petite bière, sans alcool ». Elle y puise aussi ses principes. Des chapeaux, oui, mais quatre lui suffisent : « Deux d’hiver, deux d’été. » Et aussi : « Quand je me paie des crèmes à 50 E, ce serait indécent de me faire rembourser par la Sécu des médocs à 20 E. » Elle veut bien faire une pub pour les baignoires (à la télé bientôt), mais refuse poliment les invitations à dîner. Elle préfère les déjeuners. Par exemple avec Roland Dumas : « Tant qu’il ne me prend pas pour la nouvelle putain de la République ! » Re-bing ! Et tant pis si ses paroles froissent aussi sûrement que son fer lisse les faux plis des robes de miss.
Soudain, après le chapeau, c’est le masque qui tombe : « Ça m’est insupportable de savoir que d’un coup on n’est plus rien. J’ai beau avoir mon double au musée Grévin, je finirai dans une caisse, comme tout le monde. » Des larmes dans les yeux. Comme tout le monde, Geneviève a eu son lot : un compagnon, Louis de Fontenay, et un fils, partis trop tôt. Alors le chapeau, peut-être que « c’est pour équilibrer ma silhouette, parce que j’ai une petite tête ». C’est peut-être aussi pour que le spectacle continue. Show must go on, comme la semaine prochaine, au Puy du Fou.
« – Au fait, vous repartez comment ? » « – Ça va aller, merci ! » Pas envie de lui faire perdre ses trois derniers points.  •

Dans : Actualités - Médias
Par votezpauline
Le
A 14:14
Commentaires : 0
 
 

Les Miss en couverture de TELE LOISIRS

missfrance2009les36candidatesenunedeteleloisirs14732w560.jpg

 

 

 

cliquer sur la photo pour l’agrandir

Dans : Actualités - Médias
Par votezpauline
Le 26 novembre, 2008
A 19:55
Commentaires : 0
 
 

OUEST FRANCE 22/11/2008


Miss France: toutes les candidates débarquent  au Puy du Fou, en Vendée

 

LORENVU/Philippe Leroux
Photo: : LORENVU/Philippe Leroux

Les 36 Miss qui se présenteront à l’élection de Miss France 2009, samedi 6 décembre, au Puy du Fou, sont sur le point d’arriver en Vendée.Les 36 Miss sont ici !
Les Miss sont actuellement dans l’avion qui les ramène de Phuket (Thaïlande) jusqu’à Paris. Elles arriveront à l’aéroport de Roissy vers 2h, samedi. Avant de débarquer, en car, dans le Bocage vendéen vers 8h. Elles seront reçues au Puy du Fou et y resteront jusqu’à l’élection du 6 décembre.

15 jours de travail

Geneviève de Fontenay les accueillera samedi sur le site pour quinze jours de travail et de répétitions. Au-delà des préparatifs de la soirée, la direction du fleuron du tourisme vendéen leur a calé un agenda bien rempli. « Elles vont apprendre à conduire un char gallo-romain, à approcher des fauves, des chevaux, des rapaces, à créer des vêtements, promet Nicolas de Villiers, président du Puy du Fou. Elles vont aussi apprendre le flamenco. »

Line Renaud présidente

La comédienne Line Renaud sera la présidente du jury, le soir de l’élection. Seront à ses côtés : l’acteur Benoît Poelvoorde, le réalisateur et scénariste Patrice Leconte, la chanteuse Anggun, le couturier Kenzo Takada, le journaliste mondain Henri-Jean Servat et Miss France 2007, Rachel Legrain-Trapani. La cérémonie sera retransmise en direct sur TF1, à partir de 20h50. Elle sera présentée par Jean-Pierre Foucault. Le programme est traditionnellement le plus regardé du paysage audiovisuel français.

Dans : Actualités - Médias
Par votezpauline
Le 22 novembre, 2008
A 19:53
Commentaires : 0
 
 

On serre la vis chez les miss

On ne rigole pas chez Miss France !!! Tiens bon Paulinette, nous sommes tous derrière toi, nous t’aimons tous très fort !! Ne te laisse pas impressionner, tu ES la nouvelle Miss France 2009 !

 

emoticoneLe Comité de Soutien Officiel à Super Paulineemoticone

 

 

«ON NE DISCUTE pas les consignes. Les stylistes, maquilleurs et photographes sont là pour vous sublimer, faites-leur confiance. » Tenez-vous-le pour dit, aspirantes miss France, si l’ère de la détente a jamais existé dans le concours, elle est révolue. Les trente-six prétendantes à la couronne 2009 ont pu le constater à leur arrivée le week-end dernier en Thaïlande, pour le voyage préparatoire à l’élection du 6 décembre au Puy-du-Fou et sur TF 1.

Même si le règne très agité de Valérie Bègue a accru la popularité du label miss France, une tolérance zéro attend déjà sa remplaçante. Le management se fait à la cravache. Pas de sorties, pas de cigarettes, pas de relâchement, pas de téléphone à tout va, et pas de réclamations non plus.
Dès le briefing du premier soir, la directrice de la Société Miss France, Sylvie Tellier, décourage ouvertement toute velléité d’indépendance. « Soyez sympathiques et tout se passera bien. »
« Prison dorée »
A ce moment-là, les miss ne savent pas encore que, levées chaque jour à l’aube, elles n’auront bientôt plus qu’une chose en tête : tenir physiquement. De la laborieuse séance de pose sur une plage de rêve au milieu des touristes à l’interminable soirée officielle sans sièges, où elles doivent rester debout pendant quatre heures, les pieds en compote, les bras et le crâne compressés sous leurs bijoux traditionnels thaïlandais. Et un sourire inamovible sur le visage. Les yeux injectés de sang, miss Paris ne sait plus où elle habite : « Je savais que ce serait intense mais la surprise, c’est cette liberté surveillée… On est dans un cinq-étoiles avec trois piscines, jacuzzi, spa et on n’a pas le droit d’en profiter. C’est une prison dorée. »
Où, déjà, l’élection a commencé. Chaque oubli, retard, manque de fair-play ou interview ratée sont consignés par le staff et interviendront dans le choix des douze miss finalistes distinguées par le jury de présélection. Du coup, les plus ambitieuses se repèrent à leur mutisme. « C’est l’omerta ici, comme chez moi », commente miss Corse avec un clin d’oeil.
Rentrer dans le rang plutôt que de faire un coup d’éclat, de peur de compromettre ses chances… Il ne reste guère que les modestes, moins assoiffées de victoire, pour oser un franc-parler. « Je comprends que le but, c’est l’efficacité et aussi de tester notre résistance. Mais même les choses les plus anodines sont demandées sur un ton militaire. Certains ont l’air d’avoir été embauchés pour gueuler toute la journée », analyse une élue d’outre-mer. D’autres l’ont été pour éplucher le passé photographique de toutes les candidates. « Je suis persuadée qu’on va avoir une belle année 2009 », souffle Sylvie Tellier. Comprendre : une année plus calme. « La future miss France sera forcément moins médiatisée que Valérie Bègue, conclut Célia Jourdheuil, chef de l’encadrement.
Ou alors, c’est qu’on aura loupé un truc… »
Le jury de l’élection du 6 décembre sera présidé par Line Renaud, qui aura à ses côtés : le couturier Kenzo Takada, Benoît Poelvoorde, Patrice Leconte, la chanteuse Anggun, le journaliste Henry-Jean Servat, et miss France 2007, Rachel Legrain-Trapani.

Le Parisien

Charlotte Moreau | 22.11.2008

Dans : Actualités - Médias
Par votezpauline
Le
A 11:24
Commentaires : 0
 
 

Visite à Bouddha

Dans : Actualités - Médias
Par votezpauline
Le
A 11:16
Commentaires : 0
 
 

Enfin !!!!!

Enfin !!!! nos appels et nos efforts n’ont pas été vains !!! Le site Miss France a publié une nouvelle photo de Pauline, bien plus à son avantage dans ce joli corsage aérien que dans cette odieuse robe fushia !!! Allez vite voir le site :

Nouvelle Photo de Pauline

Pauline y est rayonnante de douceur et de pureté ! Magnifique Miss Ile-de-France !!!!

Merci au site Miss France

Dans : Articles
Par votezpauline
Le 20 novembre, 2008
A 18:48
Commentaires : 0
 
 
 

LE MONDE 19/11/2008


       

PHUKET (THAÏLANDE) ENVOYÉ SPÉCIAL

« Méfie-toi des autres filles ! » L’avertissement n’émane pas d’une candidate de « L’Ile de la tentation », le reality-show de l’été de TF1, où des couples jouent à mettre leur union à l’épreuve de célibataires frivoles. A Phuket, île du sud de la Thaïlande, la recommandation vaut pour les trente-six prétendantes au trône de Miss France 2009.

La société Miss France – filiale du pionnier de la télé-réalité Endemol – a choisi un hôtel cinq étoiles de la station balnéaire du Sud-Est asiatique pour tourner les images qui seront diffusées samedi 6 décembre, jour de l’élection, en première partie de soirée, sur TF1. Une retransmission qui réunit, en moyenne, 8,4 millions de téléspectateurs avec un pic d’audience à 9,5 millions au moment du couronnement, qui sera, lui, organisé au Puy-du-Fou, en Vendée.

En attendant le vote des téléspectateurs, l’heure est à la discipline sur l’île de Phuket. Pas une mèche de travers. Pas le moindre pli sur une robe. Les chaperonnes des Miss veillent au grain. Qu’une prétendante essaie de profiter d’une séance photo sur la plage pour se faire remarquer, et elle est aussitôt remise à sa place. Une cigarette ? Interdit. Le téléphone portable ? Uniquement le soir, et encore, dans la chambre. L’alcool ? Pas une goutte, même si c’est seulement pour avaler une crêpe Suzette au petit déjeuner. Et pas le droit de se plaindre.

PAS DE POSES SUGGESTIVES

Quelque soixante-dix personnes – maquilleurs, stylistes, coiffeurs, agents de sécurité, etc. – ont fait le déplacement en Thaïlande. Tous au service des jeunes filles. Visages poupons pour la plupart, elles représentent trente-six coins de France, se connaissent depuis une dizaine de jours et ne vont plus se quitter jusqu’au soir de l’élection. Au pays des Miss, on ne lésine pas sur la mise en scène. Les films de présentation des candidates les emmènent de l’ »île de James Bond » à un orphelinat. Entre les scènes, beaucoup d’attente. La prise n’est pas bonne ? On remet ça. Les photos sont calibrées. Pas de place pour l’improvisation. Pas de place non plus pour les poses trop suggestives.

En janvier, un magazine people avait révélé d’anciennes photos de l’élue 2008, Valérie Bégue, trop érotiques aux yeux de Geneviève de Fontenay, présidente du comité Miss France. La gagnante signe un contrat dans lequel elle doit s’engager ne pas s’être adonnée à ce genre de séances photo. L’édition de cette année doit donc rimer avec tradition et nature. Et si une fille pose près d’un arbre, elle devra placer sa main sur la branche et en aucun la tenir, au risque de se faire rappeler à l’ordre par le photographe, histoire d’éviter tout malentendu.

Une dizaine de journalistes suivent les pérégrinations des Miss. Pour beaucoup, se faire interviewer est une grande première. Les mêmes questions reviennent : « Pourquoi êtes-vous devenue Miss ? » Souvent, aussi, les mêmes réponses : « C’est un rêve de petite fille. » « Qu’allez-vous faire si vous êtes élue Miss France ? » « De l’humanitaire. »

« ENORME COUP DE PUBLICITÉ »

Miss Flandres, d’origine camerounaise et algérienne, veut montrer à celles qui lui ressemblent qu’elle est bien française. Miss Martinique appelle la métropole à ne pas oublier son île… Miss Mayotte est en « prépa Sciences Po ». Quant à Miss Pays de Loire, elle est en « école d’ingénieurs en génie cosmétique » et espère que l’exposition médiatique de l’élection va lui ouvrir des portes.

L’office national du tourisme de Thaïlande, qui a invité les Miss du 13 au 21 novembre avec un tour opérateur et une compagnie de charters, attend également des retombées. Sa directrice France, Jamnong Junnapiya, se réjouit de « l’énorme coup de publicité qui va passer sur TF1″. Car en échange de cette invitation, des spots touristiques seront diffusés sur la première chaîne d’Europe.

 

Mustapha Kessous

Dans : Actualités - Médias
Par votezpauline
Le 19 novembre, 2008
A 19:52
Commentaires : 0
 
123456
 
 

VIDE DRESSING CHAUSSURES DE... |
Natur'elle Beauté |
Le petit monde de Betty |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Vide dressing Chez Nanouett...
| CUSTOMODE
| Chos'A Vendre